http://www.lacapitale.be/137890/article/2017-10-11/pas-de-temps-dadaptation-pour-amicii

13 octobre 2017 - 13:53

Entame de saison tonitruante pour Amicii Bruxelles qui domine de la tête et des épaules la série C en provinciale 4. Larges vainqueurs sur la pelouse des Marolles ce week-end (1-13), les Bruxellois ont une nouvelle fois confirmé qu’ils avaient de grandes ambitions. Et surtout, ils ont démontré qu’ils n’avaient pas besoin de temps d’adaptation, eux qui débarquent du football travailliste.

«  L’objectif, c’était que l’équipe soit directement prête  », souriait l’homme fort du club, Doru Gabriel Costea.

«  Le problème, c’est que notre série de P4 est une série à deux vitesses avec des formations d’un bon niveau et des équipes un peu moins fortes. La raison pour laquelle nous avons choisi de nous inscrire en provinciale, c’est que nous gagnions trop facilement nos matches il y a quelques mois. Et depuis le début de la saison, nous avons rarement été mis en difficultés. »

Avec treize unités au compteur, sur quinze possibles, et un goal-average de +29, Amicii s’érige déjà comme l’un des favoris au titre aux côtés d’équipes comme Anderlecht-Milan, Jorez ou le Kosova B.

«  Nous sommes fiers de notre début de saison et nous mettrons tout en œuvre pour décrocher la montée. La route est encore très longue puisque nous n’avons disputé que cinq rencontres, mais je suis certain que nous avons les qualités pour y parvenir. Cependant, ce n’est pas dans notre habitude de croire que nous sommes arrivés : nous continuerons à travailler jusqu’en fin de saison. Si nous ne gardons pas notre concentration, nous nous prendrons les pieds dans le tapis. »

Se reposant sur un effectif qui se connaît depuis trois saisons, Amicii apporte sans aucun doute possible un vent de fraîcheur sur la quatrième provinciale. Sans faire grand bruit, la formation évoluant à Laeken a tout pour plaire.

Duel au sommet dimanche face à Anderlecht-Milan

«  Nous proposons un jeu offensif et construit. C’est évidemment plus facile quand on se connaît depuis plusieurs saisons. Mais cela prouve que les joueurs se plaisent chez nous. À l’entraînement ou en match, chacun se donne à 100 %. Cela nous a permis, par le passé, d’accrocher de très beaux résultats. Et cette mentalité, elle est restée. »

Dimanche, on aura un second aperçu de ce qu’Amicii a réellement dans le ventre puisque les hommes de Costea accueillent Anderlecht-Milan A, co-leader de la série !

S.HE.

Commentaires